playce1-1140x805

L’immobilier commercial en Afrique

Centre commercial PLAYCE, à Abidjan

Immobilier commercial: les pays francophones d’Afrique séduisent

De plus en plus d’investisseurs sont attirés dans les pays d’Afrique francophone par l’immobilier commercial, un secteur économique en plein essor. Ce constat a été fait lors du sommet bilingue de l’Investissement Immobilier Francoreal tenu en octobre 2018 à Dakar. Plusieurs acteurs de l’immobilier ont établi que l’immobilier commercial continue de croître plus rapidement en Afrique, ce qui motive les grands groupes à explorer le marché africain, dans leur stratégie d’expansion.

Selon plusieurs explications, l’immobilier commercial qui  désigne l’ensemble des biens immobiliers détenus par des acteurs professionnels qui n’en sont pas les occupants et qui en tirent un revenu à titre habituel.

En Côte d’ivoire comme au Sénégal et dans bien d’autres pays d’Afrique francophone qui ont été pendant longtemps à la traîne, ce secteur est en plein essor. Le Président de la Banque de l’Habitat de la Cote d’Ivoire, Mr JD Diabira a indiqué lors du sommet bilingue de l’Investissement Immobilier Francoreal que l’immobilier connaît un boom important en Afrique francophone ces dernières années.

« Le marché continue de croître plus rapidement que le reste du monde », avait indiqué M. Diabira.

Non seulement le secteur connaît une croissance rapide, il attire également plusieurs investisseurs des pays développés mais aussi de grandes multinationales. Pour preuve, le sommet de Dakar a rassemblé les grands investisseurs et développeurs du secteur immobilier, qui ont saisi l’occasion pour évaluer les opportunités dans l’une des zones les plus dynamiques en termes de croissance dans le monde.

La zone cible n’est autre que les zones francophones de l’Afrique subsaharienne. Il s’agit naturellement des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale.

Tour Rivonia DAKAR

En Afrique de l’ouest francophone, la Côte d’Ivoire et le Sénégal mènent la danse en termes d’attractivité pour les investisseurs. Le Sénégal, qui a été longtemps à la traîne, a réussi à susciter les envies grâce à son plan d’émergence stimulée par ses investissements dans l’infrastructure et l’immobilier.

« Il y a quelques années de cela, Abidjan était le seul marché pour les investisseurs étrangers, cependant l’investissement de plus de 2 milliards de dollars réalisé dans la ville de Diamniadio à Dakar, les politiques gouvernementales proactives, ainsi que la croissance solide du PIB, en font une zone très attractive et stable politiquement », avait affirmé Ivan Cornet de Latitude Five, en marge du sommet de Dakar.

Pour cet acteur majeur de l’immobilier, l’Afrique francophone est devenue plus attrayante par rapport à l’Europe parce qu’elle offre la possibilité d’obtenir des rendements de 10% dans différents secteurs.

M. Cornet prescrit toutefois la nécessaire amélioration des fondamentaux, en particulier l’accès au financement afin de faciliter une augmentation structurée de l’investissement dans les pays d’Afrique francophone.

Kfir Rusin, l’organisateur du sommet Francoreal confirme également l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier commercial. Des partenaires de Capital-investissement et bien d’autres développeurs immobiliers sont attirés par les pays francophone d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

RECENTS
Fermer le menu
Share This