index5

L’immobilier en Fête à Lomé

Le FESTIMMO fête son Cinquième Anniversaire

Festimmo  le grand salon de l’immobilier togolais fête cette année son cinquième anniversaire. Ce festival qui réunit chaque année l’ensemble des acteurs de l’immobilier au Togo, se déroule du 10 au 12 Mai 2019, au Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF – TOGO 2000) et occupera plus de 4000 m² d’espace d’exposition intérieur climatisé.

A l’initiative de ce salon, une équipe dynamique, composée de Togolais de la diaspora qui ont choisis d’investir dans leur pays d’origine car pour eux, l’Afrique est le prochain Eldorado.

Il est en effet donné de constater que, contrairement à la plupart des pays d’Europe, le marché immobilier africain est en plein essor. Un développement qui s’expliquerait par la progression de l’économie sur le continent. Sans parler des investisseurs occidentaux qui sont de plus en plus attirés par le marché africain. La demande en produits de qualité est en pleine croissance.

A Libreville, Dakar ou Brazzaville, la valeur du mètre carré est passée du simple au double. Cette situation est causée par une offre de qualité restreinte.

A travers FESTIMMO, il est question pour ses promoteurs, d’apporter leur pierre à cet édifice initié par les autorités togolaise, dont le secteur de l’immobilier est l’une des priorités du Programme National de Développement.

RESIDOMIA, partenaire officiel du festival a tenu à saluer cette belle initiative dont le succès n’est plus à démontrer, en donnant la parole à Mr Alexandre de SOUZA, président du comité d’organisation.


Alexandre de ZOUZA, Président du comité d’organisation FESTIMMO

RESIDOMIA Magazine : quelle sera la particularité de FESTIMMO 2019 ?

Monsieur Alexandre de SOUZA : Fest’immo 5 est l’édition de la maturité, qui apporte beaucoup d’innovations et surtout une dose de folie. Il est placé sous un mode collaboratif et participatif avec pour slogan « ensemble, bâtissons la cité ». Fest’immo innove dans ce sens que pour la première fois, il implique tous ses acteurs à la compréhension et à la maîtrise de son objet et fait d’eux les vrais créateurs de l’événement. Ainsi le G7 et tous les autres partenaires, de même que des exposants sont fortement impliqués dans la réalisation de projets communs lors du salon. Nous avons également prévu des rencontres business avec les partenaires de l’évènement, une première à Fest’immo, puis un concours d’architecture impliquant des étudiants en architecture des différentes écoles de la capitale pour un projet pilote de logement pour des ménages à faible revenu. Enfin cette fameuse villa que Fest’immo offre en tombola pour fêter ses 5 ans. Tout le monde, enfin, tous ceux qui nous soutiennent pour être plus précis, ont mis les mains à la poche pour la construction de cette villa. Nous nous félicitons d’avoir réussi ce pari de la collaboration, mais cela n’a pas été un long fleuve tranquille.

RESIDOMIA Magazine : Peut-on dire aujourd’hui qu’à l’image de tous les pays de la sous-région ouest africaine, que l’immobilier est en plein boom ?

Monsieur Alexandre de SOUZA : Evidemment ! Mais avec quoi mesure-t-on la richesse des nations ? L’immobilier sert toujours de référence dans la plupart des cas et ce n’est pas par hasard que les grandes crises commencent par la chute des prix de l’immobilier et que la croissance « s’observe » a contrario par le développement de l’habitat, des infrastructures hôteliers et routiers etc. Avec tous les grands projets de développement que connaît l’Afrique de l’ouest et tous les investisseurs internationaux qui se bousculent pour se positionner sur le marché africain, l’immobilier est actuellement dans une de ses phases les plus déterminantes, même s’il faut reconnaître que beaucoup de défis restent encore à relever.

RESIDOMIA Magazine : au togolais de la diaspora désireux d’investir dans l’immobilier, quels conseils leur donnerez-vous ?

Monsieur Alexandre de SOUZA : les frères de la diaspora savent désormais que le marché de l’immobilier évolue au Togo, avec de nouvelles lois qui tentent d’assainir le milieu et faciliter les opérations. Ainsi un nouveau Code foncier et domanial a vu le jour en 2018 et un guichet unique du foncier a été créé dans le but d’améliorer le climat des affaires. Les corps de métiers s’organisent également et de vrais professionnels investissent le domaine de l’immobilier. En 2019, il serait dorénavant très hasardeux qu’un togolais de la diaspora confie son projet immobilier à une tante, ou un cousin, comme ce fut le cas dans le passé. Cela a mis un coup à la confiance et donc au développement. Désormais, le togolais de la diaspora peut investir en toute confiance dans l’immobilier de son pays, en s’adressant aux vrais professionnels du domaine.

RESIDOMIA Magazine : Après cinq années d’existence, quelles sont vos ambitions pour les années futures de Festimmo ? Des ambitions à l’international ? Y-a-t-il des exposants venant des pays limitrophes ?

Monsieur Alexandre de SOUZA : Mais bien sûr ! Nous ne saurons faire chemin seul sur un évènement d’une telle envergure. Les exposants des pays limitrophes sont bien évidemment invités et ça a toujours été une joie d’accueillir nos frères du Ghana, du Bénin, de la Côte d’Ivoire ou du Burkina. En plus de ceux-là nous avons également des exposants d’autres pays notamment la France, l’Italie, la Suisse, la Chine … qui y participent. Je vous donne un chiffre : jusqu’à 30% d’internationaux. Fest’immo ne mérite-t-il pas son attribut de salon international ?

Pour les années futures, nous comptons non seulement conserver notre place de leader sur le marché de l’organisation des salons professionnels au Togo, mais aussi aller encore de l’avant et devenir une référence dans la sous-région. C’est dans ce sens que nous avons initié une collaboration active avec l’ONAT (l’Ordre Nationale des Architectes du Togo) en vue d’une co-organisation future de l’événement pour un rayonnement au-delà des frontières nationales.

RESIDOMIA Magazine : Monsieur Alexandre de SOUZA, RESIDOMIA Magazine vous souhaite un joyeux anniversaire et un bon festival.

Monsieur Alexandre de SOUZA : Merci RESIDOMIA. Je dirai même mieux : joyeux Fest’immo à vous aussi et à tous les togolais.

RECENTS
Fermer le menu
Share This